Au coeur de l'Inde


Une autre façon de voyager
 ♦
Un itinéraire clé en main
 ♦
Un voyage éthique et solidaire

Conseils pratiques 

 

Visa et passeport

Le passeport français est obligatoire pour entrer en Inde, ainsi qu’un VISA.
Depuis 2015, les autorités indiennes ont mis en place un dispositif de délivrance de visa à l’arrivée, appelé « e-Tourist visa ».

Ce « e- visa » doit être sollicité en ligne après un enregistrement de la demande et le paiement des frais de dossier:
https://indianvisaonline.gov.in/visa/tvoa.html
L’accord se matérialise par la réception d’une autorisation de voyage sous forme électronique qu’il conviendra de présenter à l’aéroport d’arrivée pour obtenir l’apposition d’un visa dans son passeport. Il n’est valable que pour les demandeurs de visa touristique/affaires/traitement médical de courte durée, titulaires d’un passeport français d’une durée de validité d’au moins 6 mois à la date de délivrance de l’autorisation de voyage électronique.

Le e-visa a été divisé en 3 catégories : e-tourist, e-business et e-medical visa.
Il concerne 24 aéroports (dont Bangalore, Bombay, Calcutta, Chennai, Delhi, Goa, Hyderabad, Kochi et Trivandrum) et 3 ports (Cochin, Goa et Mangalore).
Il est possible de déposer sa demande 120 jours avant le départ (contre 30 jours auparavant).

Le visa délivré à l’arrivée peut être valable pour une durée de 60 jours et pour une double entrée pour le e-tourist et e-business visa et une triple entrée pour le e-medical visa. Il n’est possible de réaliser que deux demandes de visa à l’arrivée par an. Pour tous les autres types de visas, il est nécessaire de déposer sa demande auprès du prestataire externalisé compétent pour traiter les demandes de visas instruites par l’ambassade d’Inde à Paris :
https://www.vfsglobal.com/india/france/

Vaccins et santé

Aucun vaccin obligatoire. Vaccin anticholérique, DTTAB Polio et un traitment antipaludien peuvent être conseillés.

Argent et paiements

Il est courant de donner un pourboire aux garcons de restaurants, porteurs, guides et chauffeurs, Le service n’est pas compris dans l’addition.

Banques: De 10h 00 à 14h 00 du lundi au vendredi et de 10h 00 à 12h 30 le samedi. Le change de l’aéroport et de l’hotel Ashok à New Delhi est ouvert 24h/24.

1 roupie (Rs) vaut 100 paisas (F). Il y a des pièces de 5, 10,25, 50 P., et de 1, 2, 5 et 10 RS. Les billets sont en coupures de 5, 10, 20, 50, 100, 200, 500 et parfois 1000 Rs.

Communications

Pour appeller la France de l’Inde: 0033. Pour appeller l’Inde de la France: 0091 + code de ville.
Des carte SIM a bas prix et prépayées sont disponibles un peu partout.
Postes: Les services postaux et la poste restante sont excellents. Ayez soin de faire écrire votre nom en majuscules soulignées. Quelque fois vos lettres pourraient être classées selon votre prénom ! Les timbres s’achètent souvent dans les hôtels.

Décalage horaire

GMT+ 4h 30 en hiver, GMT+ 3h 30 en été.

Courant electrique

La tension est de 220 volts (courant alternatif, 50 cycles). Il est conseillé aux visiteurs de vérifier le voltage avant toute utilisation. Il est préférable de se munir d’adaptateurs des prises.

Photographie

Il vous faudra obtenir une autorisation spéciale de l’Archeological Survey of India pour l’utilisation d’un trépied et de la lumière artificielle pour photographier les monuments archéologiques.

Pour photographier les animaux sauvages dans les réserves naturelles, il faudra s’acquitter d’une taxe. Celle-ci peut varier d’une réserve à l’autre.

La photographie est interdite dans les zones d’habitation des tribus.

Permis spéciaux

L’accès à certaines zones du territoire indien (Arunachal Pradesh, Sikkim, frontières du Cachemire, du Rajasthan, de l’Himachal Pradesh et de l’Uttarakhand) nécessite l’obtention de permis spéciaux. Les demandes pour ces permis se font auprès des services consulaires de l’ambassade d’Inde à Paris. Une fois en Inde, l’obtention de ce document est très difficile (délai de 6 semaines minimum, présentation de nombreux justificatifs). Dans ce dernier cas, les demandes de permis spéciaux sont à adresser au ministère de l’Intérieur indien (Ministry of Home Affairs – Foreigners Division, Jaisalmer House, Mansing Road, New Delhi – Tél. : +91 23 38 13 74).
L’accès à certaines des îles Andaman et Nicobar est conditionné à l’obtention d’une autorisation, délivrée par les services de l’immigration à Port Blair, des services consulaires de l’ambassade d’Inde à Paris ou les bureaux de l’immigration à Delhi, Bombay, Chennai et Calcutta. Plus d’informations sur le site du tourisme des îles Andaman et Nicobar (en anglais) : http://www.andamans.gov.in/html/entryformality.html.

Douanes

Les articles duty-free comprennent une quantité raisonnable d’effets personnels (bijoux, un appareil photo avec 5 rouleaux de pellicule, une caméra avec 2 bandes de film, une paire des jumelles, un instrument musical, un tourne-disque avec 10 disques, un poste de radio portatif, un ordinateur portable, un instrument d’enregistrement sonore portatif etc.), des cadeaux pour une valeur de 500 RS, 200 cigarettes ou 50 cigares et 0.95 litre d’alcool. Le matérial professionnel et les articles de grande valeur doivent être déclarés à l’arrivée avec un engagement écrit de les réexporter. Les armes à feu nécessitent un permis de port d’arme. Consulter le consulat indien pour plus de précisions.

Ambassade de l’Inde

Indian Embassy France (http://www.amb-inde.fr) :-
15, rue Alfred Dehodencq, Paris 75016. Tel.: + 33 1 40.50.70.70

Site Web : http://www.ambinde.fr/

Langues

La langue officielle est l’hindi. Les états féderaux sont libres d’utiliser la langue régionale pour l’administration interne et pour l’éducation, Il y a donc 14 langues officielles. L’anglais est parlé partout en Inde.

Cuisine et nourriture

Terre côtière et terre d’épices, le Kerala offre une cuisine bien particulière. Bien sûr, comme ailleurs, un repas typique se compose d’un plat de riz accompagné d’un dal, d’un curry ou de diverses préparations de légumes. Le riz kéralais est un gros riz rouge rustique, très nourissant.

– Les currys se composent souvent de poisson ou de fruits de mer. Aux épices on ajoute un lait de noix de coco qui épaissit l’ensemble et l’adoucit considérablement. En général, les voyageurs occidentaux apprécient ce mélange à la fois doux, épicé et onctueux. La coco est aussi utilisée sous forme d’huile, dans laquelle on fait frire ou revenir à peu près tout !

– Sur la côte, les poissons sont d’une grande variété : thon, rouget, dorade (Mahi mahi), barracuda, espadon… Les manières de les cuisiner sont aussi variées : en curry, grillés, frits, passés au tandoor… Les 2 grandes spécialités, présentes sur toutes les cartes en bord de mer, sont le fish molee, préparé avec tomate, épices et noix de coco, et le karemeen, un fish fry préparé sans noix de coco et avec pas mal de piment, assez relevé ! Autre spécialité (parfois nommée fish ho-mok) : faire cuire poisson et épices (coco, coriandre, oignon et parfois tomate) dans une feuille de bananier… un délice !

– Crustacés et fruits de mer : les crevettes (tiger prawns) sont grosses et excellentes une fois grillées. Il y a aussi des crabes, des langoustes, et des calamars.

– Le Kérala est un producteur de noix de cajou. Elles s’invitent dans tous les plats, qu’ils soient à base de légumes ou de poulet. On peut aussi demander des noix de cajou grillées en guise d’amuse-gueule.

– Abondance de fruits : on trouve bananes, ananas et noix de coco toute l’année. Mais il y a des saisons pour la mangue, la papaye et le jacquier. En montagne, du côté de Munnar, on peut même manger de très bonnes fraises en janvier-février, ainsi que du chocolat (à Periyar aussi).

– Quelques spécialités que l’on ne trouve pas souvent sur les menus mais qui méritent d’être goûtées, notamment au petit déj : le puttu, sorte de gâteau de farine de riz cuit à la vapeur, est dégusté avec un curry ou des bananes écrasées. Également l’appam, une galette préparée à base de pâte de riz fermentée, avec un centre un peu épais et spongieux, que l’on déguste aussi avec un plat en sauce, souvent un curry avec des œufs.

Les pains de l’Inde du Sud

– Les dosai (ou dosa, c’est pareil) sont des crêpes fines de farine de lentilles et de riz. Ils se mangent nature (plain dosai) ou farcis avec des pommes de terre (masala dosai), assez pimentés mais excellents, un classique des petits déj indiens, accompagnés de sauces (noix de coco et coriandre pour les plus courantes !).

Plusieurs variantes selon les régions : l’uttapam (ou uthappam) est plus épais (style pizza), moins digeste. Parfois agrémenté de noix de coco râpée (coconut uttapam), il constitue un petit déj plus doux que les masala dosai pour les estomacs fragiles. Se mange également en plat principal.

– Pappadam (ou pappad) : de couleur jaune, c’est une crêpe de farine de lentilles épicée et frite, fine et craquante. Il accompagne très bien un thali ou un biryani. L’usage veut qu’on émiette son pappadam sur son riz. Saupoudrés de graines de cumin, ils ressemblent presque à des chips.

– Les idlis : mélange de riz concassé et de curd qui doit fermenter toute la nuit avant d’être cuit à la vapeur dans des moules ronds et bombés. Délicieux et exclusivement servi au petit déjeuner, accompagné de coconut chutney et de sambar (bouillon épicé de légumes). Un classique de la cuisine du Sud.

D’autres variantes pour des petits déj indiens : le vada sambar (galettes de lentilles frites) et l’upma (semoule, toujours servies avec des légumes).

Cuisine de rue et en-cas

Toujours très bon marché, mais regarder l’hygiène par deux fois.

Les chaat (originaires de Kolkata) sont des sortes de snacks, comme le samosa (beignet triangulaire farci à la viande ou aux légumes), le pakora (beignet de légumes ou de paneer – fromage), le katchori (beignet fourré de lentilles, pommes de terre ou pois épicés) et le puri. Spécialité de Mumbai, mais exporté hors de ses murs, le bhelpuri est composé de pois chiches, pommes de terre, riz, oignons, accompagné de chutney, ou d’une sauce au tamarin ! Vraiment bon. Et partout, des vendeurs de brochettes et plein de petites spécialités régionales à découvrir.

 

Me contacter

Pour toute demande de réservation ou d'information, 

[email protected]

06.30.997.947